14 avril 2024

Les Fous de la Galette relève le « Défi Coimbra »

Munis de leurs vélos et de Broyés du Poitou, Kévin et Virginie forment le duo Les Fous de la Galette. Ils se sont lancés sur la route à vélo le 31 août 2022 vers 11h de la mairie de Poitiers. Le but, rallier Poitiers à Coimbra, un périple de 1458 km.

En 2021 la ville de Poitiers a lancé son premier défi. Il s'agissait de rejoindre Marbourg en utilisant un moyen de transport peu carboné. La ville finançait 80% du budget total du voyage de groupes de 2 à 6 personnes souhaitant s'engager à rallier la ville allemande avec des moyens de transport éco-responsable. Les Fous de la Galette sont de ceux-là et ils relèvent le défi pour cette seconde édition. Ils sont déjà sur la route...

Kévin et Virginie ont pris le départ à 11h le 31 août.
Kévin et Virginie ont pris le départ à 11h le 31 août.

Le défi Coimbra

"Nous avons répondu à l'appel de la ville de Poitiers, plus exactement à la 2e édition afin de rallier Poitiers à sa ville jumelée Coimbra au Portugal", explique Kévin Guilloteau, l'un des membres du duo Les Fous de la Galette, qu'il forme avec Virginie Higuet. "Nous sommes sensibles au changement climatique et au rôle prépondérant joué par nos modes de transport sur celui-ci."

Promouvoir le développement durable

Via les réseaux sociaux et la presse locale, ils ont eu vent du défi mis en place par la ville de Poitiers. Le côté éco-responsable est le critère qui a orienté leur attention. "Ce voyage est aussi l'occasion de mettre en avant les initiatives locales en matière de développement durable", expliquent Kévin et Virginie. "Dans la candidature, il fallait défendre notre motivation et détailler les différentes étapes du parcours, dans le but de justifier le budget, puisque la ville finance à hauteur de 80%." C'est pour cela qu'ils comptent également mettre à profit cette expérience. "Nous allons tenir un carnet de bord, afin de partager cette aventure."

Voyager autrement

"L'idée est ainsi de mettre en avant le fait de voyager autrement et de montrer qu'on peut aussi prendre du plaisir dans le trajet en plus du simple fait de profiter une fois arrivé à destination", explique Kévin Guilloteau. "En soit, nous aurions pu opter pour d'autres modes de transport moins carbonés comme le train, le bus, etc." Ils auraient tout aussi bien pu prendre un bateau à voile à la Rochelle. "Le Défi Coimbra a notamment été mis en avant lors du mois de mai, pendant la semaine de l'Europe", précise Virginie Higuet. Les deux jeunes gens se disent enthousiasmés par le projet. "Ce périple d’un mois représente également pour nous un moyen de s’entraîner, voir ce qui ne va pas, juger de ce qui nous convient, avant de partir peut-être faire le tour d’Europe à vélo pendant un an ou plus."

Bien se préparer

"Nous avons planifiés l’itinéraire et rejoint des groupes de cyclotourisme sur Facebook. On y trouve de bons conseils. En moyenne, nous ferons entre 60 et 70 kms par jour. Après avoir emprunté la vélodyssée qui nous mènera jusqu’à Hendaye, nous emprunterons l'Eurovélo 1 et l'Eurovélo 3 jusqu'à Salamanque. Nous emprunterons par ailleurs une partie des chemins de Compostelle. Le périple s'achèvera en passant par des petites voies entre la frontière espagnol et portugaise. "Nous devrions mettre 26 jours pour arriver dont 3 jours de repos". En matière d'hébergement, ils séjourneront aussi bien dans des campings que chez l'habitant. "L'hôtel est prévu après les grosses étapes pour bien récupérer." Afin de faire face aux nombreuses situations qu'ils seront amenés, ils ont également intégré l'association L'Atelier du petit plateau de Poitiers pour apprendre de manière coopérative comment réparer et entretenir son vélo.

Du tourisme culturel

"Voyager à vélo permet de flâner, de prendre son temps, ralentir l’espace d’un instant dans une société qui va toujours plus vite. L'idée de ce voyage est aussi de mettre en avant la culture et la citoyenneté européenne. Nous allons donc profiter de ce périple en visitant quelques lieux incontournables pour leur histoire et architecture comme Salamanque, Valladolid et Pampelune." De leur côté, ils embarquent avec eux des galettes poitevines. "Nous les distribuerons là où nous nous arrêteront afin de partager un bout de la culture poitevine ." Ils partageront leurs échanges et leurs photos sur les réseaux sociaux.

Faire réfléchir au changement climatique

Au cours de leur parcours à vélo, Kévin et Virginie souhaitent également interviewer les élus locaux des différentes localités qu'ils traverseront. L'idée est de savoir quelles sont leurs stratégies d'adaptation face aux changement climatique. "Pour l'heure nous contactons les mairies pour fixer un rendez-vous le jour où nous traverserons leur ville." Ils relaieront leurs réflexions lors d'une soirée d'échange à la Maison de la Gibauderie, début 2023.

Le jour J

L'engoument du départ a donné beaucoup d'énergie aux deux cyclistes. "J'avais l'impression d'être en week-end !", sourit Kévin. La première journée s'est bien passée avec des départementales, des chemins de campagnes ou encore des pistes cyclables. "C'était une bonne épreuve sportive en raison des conditions climatiques", confie Virginie. Ils étaient cependant contents de se poser à une terrasse en fin de journée. Entre les partages sur les réseaux et les interviews sont chronophages. "On n'envie pas les influenceurs." Même s'ils savaient que leurs vélos sont différents, Kévin et Virginie s'en sont vraiment rendu compte sur le terrain. "La répartition des charges est différente sur un VTT (la monture de Virginie) que sur un vélo de randonnée (le vélo de Kévin)", précise Virginie. "mais le VTT reste adapté. Tout est une question d'objectif et de timing à réaliser."

Si la majorité des personnes qui se sont engagées pour le défi ont choisi le train, Kévin Guilloteau et Virginie Higuet, qui forment le duo Les Fous de la Galette, ont opté pour le trajet à vélo. Sensibles aux différents enjeux climatiques, ils souhaitent également s'enquérir des différentes solutions que proposent les villes dans lesquelles ils s'arrêteront. Une soirée débat aura lieu en mai prochain pour échanger sur cette thématique à l'occasion de "Mai à vélo".

Vous pourrez suivre Kévin et Virginie sur Instagram et Facebook. Plus d'information sur le Défi Coimbra.

En bonus, quelques liens utiles :